19/12/2004

Sous un ciel gris, ciel absentJe ne peux pas crierJe rampe,

Sous un ciel gris, ciel absent
Je ne peux pas crier
Je rampe, écrasée
Je pousse, grandis et souffre
M'enfonce profondément
Combien de temps encore
Désert de feu et désert de glace
Désert, absence sublime
Désert, extrême présence.
(11-12-04)



22:04 Écrit par L'eau | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.